Une application mobile pour choisir ses cosmétiques

CompoScan a été créé pour proposer une source d’information fiable, scientifique et indépendante sur la toxicité des produits cosmétiques. Sous leur forme actuelle, les compositions des cosmétiques sont illisibles, trop techniques. Voilà donc un moyen simple pour identifier les risques des produits cosmétiques pour notre santé. Bannir les ingrédients néfastes de sa salle de bain devient possible.

Kahina Benhebri, la fondatrice de CompoScan, est originaire de Chantilly, dans l’Oise. Confrontée à des effets secondaires alors qu’elle utilisait des produits lissant pour les cheveux, elle s’est renseignée sur le sujet. En découvrant que de très nombreuses femmes sont touchées, elle décide de s’intéresser aux compositions. « C’est ainsi que j’ai appris l’existence d’ingrédients dangereux, très présents sur le marché. Par exemple le triclosan, un perturbateur endocrinien interdit dans l’alimentaire, mais que l’on retrouve encore aujourd’hui dans de nombreux dentifrices. Le cas est loin d’être isolé, comme le relève le rapport de 2002 de l’OMS sur les perturbateurs endocriniens, qui c’est imposé comme une référence historique au sein de la communauté scientifique. La prise de conscience fut douloureuse, mais les alternatives existent », assure-t-elle. En France, plus de 5 000 marques cosmétiques sont commercialisées. La cosmétique bio est un marché en pleine expansion avec 10% de croissance annuelle et plus de 9 000 produits labellisés. Poussées par une demande toujours croissante, des marques innovent et trouvent des alternatives saines à des ingrédients néfastes.

Prendre le pouvoir sur notre santé

En 2018, en collaboration avec le biologiste Raphaël Peiffer, Kahina Benhebri sort CompoScan en mode start-up, avec le soutien local d’Amiens Cluster. L’application permet de décrypter les compositions des produits cosmétiques et d’identifier rapidement les ingrédients dangereux pour trouver de meilleurs produits. « Partout dans le monde, les consciences s’éveillent sur l’impact des produits du quotidien sur la santé et l’environnement. CompoScan accompagne cette lame de fond en donnant à chacun les moyens de faire un choix éclairé », poursuit-elle. L’utilisation de l’application est simple. Il suffit de scanner le code barre d’un produit cosmétique pour consulter sa composition analysée par le biologiste de CompoScan. Trois autres professionnels ont rejoint l’équipe depuis, un ingénieur, un développeur et une directrice artistique. L’appli n’est sur les stores que depuis le 5 janvier dernier, mais a déjà été téléchargée plus de 30 000 fois. Elle regroupe 20 000 produits ajoutés par les utilisateurs et 4 500 ingrédients notés par le biologiste. De quoi changer les règles du jeu de l’univers des cosmétiques.

Auteur d'origine: Kaltoume Dourouri
  68 lectures
  0 commentaires
68 lectures
0 commentaires

Un été 2019 stable

Juillet ensoleillé. Août contrasté. Malgré une météo capricieuse, entre canicule et pluie, les touristes sont venus nombreux sur la côte picarde. La fréquentation s’est maintenue.

La saison estivale 2019 s’achève sur la stabilité comparé à 2018 : « Nous avons reçu autant de personnes que l’année dernière, estime Peggy Delaby, directrice de l’office de tourisme du Crotoy. Il y a plus d’étrangers et moins de Français, les Anglais sont toujours aussi nombreux, mais ils bougent. Même en juillet, les gens venaient une journée ou deux maxi. Le soir, ça faisait un peu vide dans les rues. Août est plus consacré aux mid-week et semaines entières. Les hôteliers-restaurateurs disent qu’ils ont moins bien travaillé. »

Les campings attirent

Pour elle, les campings s’en sortent bien grâce aux courts séjours, aux animations et à leurs piscines, car la baignade est interdite au Crotoy : « Ils font en sorte que les gens restent ! » Gérante du camping Les Aubépines – 194 emplacements dont 135 pour des mobil-homes (la moitié appartient à des propriétaires) -, Isabelle Doudoux estime qu’elle va finir la saison en équilibre, sur le cumul, elle est semblable à celle de 2018 même si les emplacements nus ont été compliqués à louer à partir de la deuxième quinzaine d’août : « Nous avons beaucoup de réservations de dernière minute et des courts séjours, confiet-elle. Il y a deux ans, nous n’enregistrions plus de passages spontanés sans réservation. Cette saison, nous en avons eu beaucoup. Les gens vont là où ils auront du beau temps. La clientèle anglaise est en baisse, celle belge est stable, et les Néerlandais sont plus nombreux. Côté Français, nous avons eu des clients venus de Lyon, Montpellier, Biarritz… la baie attire de toute la France. »

Dès qu’il fait beau…

Lire la suite
  57 lectures
  0 commentaires
57 lectures
0 commentaires

Stagnation de l’activité économique au mois de juillet

Selon la dernière enquête mensuelle réalisée par la Banque de France, larégion Hauts-de-France, au titre du mois de juillet, a affiché des performanceshétérogènes. L’indicateur régional du Climat des affaires dans l’industrie a stagnéau mois de juillet et évolue à cinq points en dessous de sa moyenne de longterme. Toutefois, certains secteurs comme l’agroalimentaire et les équipementsélectriques se distinguent par leur dynamisme. Malgré tout, la demande de biensreste encore à de faibles niveaux tandis que les carnets de commandes sontjugés insuffisants. Selon les industriels, les volumes de production pourraients’accroître modérément dans les prochaines semaines. Quant aux servicesmarchands, l’Indicateur régional du Climat des affaires perd près de 2 pointset demi en juillet, soit légèrement en dessous de sa moyenne de long terme. Ils’agit de la première baisse depuis le début de l’année. Selon les chefsd’entreprise, l’activité reprendra des couleurs à partir du mois d’août.

Auteur d'origine: Picardie la Gazette
  57 lectures
  0 commentaires
57 lectures
0 commentaires

JJA Easy Logistique crée la plus imposante plate-forme logistique d’Europe

Dans le cadre de son installation au sein de la Zac des Hauts-Plateaux,à Flixecourt, l’entreprise JJA Easy Logistique mènera deux phases pour uninvestissement global de 350 millions d’euros. La première consistera à créerune plate-forme conventionnelle qui comprendra huit cellules de 12 000 m² et de14 mètres de hauteur, une zone de stockage, ainsi qu’une zone de réception/expédition de 96 quais, des bureaux et des locaux de charges. La fin destravaux est estimée à fin mai 2020. Une seconde phase est également prévue de72 000 m² pour créer un nouveau bâtiment qui étendra et densifiera la premièrestructure. À cette fin, deux cellules de la première phase seront décapsuléespour passer de 14 à 23 mètres de haut. L’autre partie du bâtiment sera d’unehauteur de 45 mètres. Cette plate-forme de type industrielle visera à traiterdavantage de volumes. Selon un représentant de l’entreprise, il s’agira de laplus grosse plateforme logistique d’Europe et l’un des plus gros chantiersindustriels de la région. Sous couvert d’autorisation, le chantier devraitdébuter courant juillet 2020, pour se finaliser en 2026. Cette dernière phasedu projet permettra de passer de 200 à 550 salariés à temps plein. Enfin, celancement devrait à terme générer des emplois de techniciens, demanutentionnaires, de préparateurs de commandes, et en administratifs.

Auteur d'origine: Picardie la Gazette
  55 lectures
  0 commentaires
55 lectures
0 commentaires

Une après-midi à la Ferme Souchinet

La Ferme Souchinet ne compte pas que des animaux. Chaque année, Annaëlle et Simon ouvrent une nouvelle activité. On a testé le labyrinthe et le parcours sensoriel.

Plus de 150 animaux, un labyrinthe original, un parcours sensoriel… Contrairement à ce que l’on pourrait penser en lisant son nom, la Ferme Souchinet, à Verneuil-sous-Coucy, est bien plus qu’une simple ferme ! En cette chaude après-midi du mois d’août, les deux parkings  sont remplis. À l’entrée du parc, les visiteurs sont nombreux à déguster une glace.

« La ferme existe depuis 12 ans, mon conjoint Simon a acheté le terrain. Avant, c’était un élevage d’autruches. Je suis arrivée en 2010 », explique Annaëlle.

La visite commence à travers un petit chemin ombragé, avec paons, oies et canards.  « Le dernier animal que l’on a accueilli est le watusi, c’est une vache africaine avec de grandes cornes. » Cochons, zébus nains, poneys… Les enclos se succèdent et les enfants prennent plaisir à acheter des sachets de maïs pour nourrir les animaux.

« Tous les ans, nous avons beaucoup de naissances. » Notamment cette année un poulain, des bébés alpagas et de nombreux chevreaux. « On échange les petits avec ceux d’autres zoos ou on les vend à des particuliers. » Au fond du parc, les enfants peuvent faire une balade à poneys sous les arbres.

Lire la suite
  65 lectures
  0 commentaires
65 lectures
0 commentaires

Amiens : bus gratuits et limitation de vitesse à 30 km/h ce mardi 27 août

En raison d'un nouvel épisode de chaleur accompagné d'une qualité de l'air médiocre, le maire d'Amiens Brigitte Fouré instaure la gratuité des transports en commun et impose la limitation de vitesse à 30 Km/ sur toute la ville ce mardi 27 août.

  55 lectures
  0 commentaires
55 lectures
0 commentaires

Depuis le début de l'année, deux fois plus de migrants ont tenté de traverser la Manche qu'en 2018

Selon un bilan de la préfecture maritime de la Manche, plus de deux fois plus de migrants ont tenté de rejoindre l'Angleterre à bord de petites embarcations depuis janvier que sur l'ensemble de l'année 2018. Au total, 1.451 personnes ont été secourues par les autorités françaises ou britanniques.

  52 lectures
  0 commentaires
52 lectures
0 commentaires

Le radar de la dernière chance pour sonder le trou dans la chaussée derrière la mairie d'Amiens

Amiens joue son va tout ! Un radar de géolocalisation va descendre ce lundi au fond du trou qui s'est formé il y a deux semaines derrière la mairie. "C'est notre dernière carte pour vérifier les sous-sols et la présence d'autres caves médiévales", reconnaît le directeur général adjoint des services.

  61 lectures
  0 commentaires
61 lectures
0 commentaires

Amiens : le bus Nemo fait-il vibrer des maisons ?

C'est en tout cas l'avis de certains riverains du carrefour de la Libération à Amiens. Selon eux, le bus Nemo serait responsable de vibrations dans leurs logements. De son côté, la Métropole d'Amiens temporise, en attendant une expertise.

  64 lectures
  0 commentaires
64 lectures
0 commentaires

PHOTOS - Au dessus d'Amiens en montgolfière

Ce week-end, une dizaine de montgolfières se sont envolées à plusieurs reprises dans le ciel amiénois. La ville de l'écrivain Jules Verne a renoué avec son meeting, cinq ans après la dernière édition. Les conditions météos étaient idéales.

  60 lectures
  0 commentaires
60 lectures
0 commentaires

Un plongeon à la piscine plein air d’Attichy

 Envie de piquer un plongeon en plein air et en pleine campagne isarienne ? La piscine extérieure d’Attichy est parfaite pour cela.

Lorsqu’il fait plus de 30°C en Picardie, chacun cherche où se rafraîchir. Si vous préférez aux lacs les piscines extérieures, alors, il faut vous rendre à Attichy, dans l’Oise. La piscine estivale est située tout près du camping de l’Aigrette et est l’une des seules en Picardie. Après le dépôt de nos affaires à l’accueil et le passage obligatoire par la douche, nous découvrons trois bassins, perdus entre les champs et quelques arbres. Un grand de natation, un petit destiné aux enfants et une pataugeoire. Dépaysement total grâce à cette eau chaude et bleue turquoise.

En ces vacances d’été, les visiteurs ne sont pas trop nombreux, il est donc possible de profiter pleinement du grand bassin, en réalisant plusieurs longueurs de nage, puis de se prélasser au soleil en observant les enfants réaliser toutes sortes de plongeons et rire aux éclats entre deux éclaboussures.

Après ce moment sportif (ou de détente !), le passage par le camion de glaces est obligatoire, avant le retour chez soi, pour un retour en enfance. On vous conseille de déguster votre petit pot, esquimau ou calipo au bord du lac juste en face de la piscine. Les plus jeune prendront plaisir à observer canards, oies et poules d’eau, qui n’hésitent pas à s’approcher des promeneurs !

Léa

Lire la suite
  65 lectures
  0 commentaires
65 lectures
0 commentaires

Une plate-forme logistique va s'installer à côté de l'aéroport d'Albert-Picardie

Une nouvelle plate-forme logistique va être installée à côté de l'aéroport d'Albert-Picardie (Somme). Ce projet a pour objectif d'accompagner le développement du commerce en ligne.

  63 lectures
  0 commentaires
63 lectures
0 commentaires

Ça va s’envoyer en l’air à Albert !

Ce dimanche 25 août se tiendra la cinquième édition du meeting aérien international de la Somme – Hauts de France, organisé par Bleu Ciel Production à l’aéroport d’Albert Picardie.

Au programme du cinquième meeting aérien de l’aéroport d’Albert, plus de 100 avions et hélicoptères. Ce dimanche 25 août sera un véritable voyage à travers le temps qui vous fera revivre les grandes heures de l’aviation.

Les forces aériennes belges et leur F16 solo Display, les forces aériennes polonaises et leur F16 Tiger, ou les forces Jordanienne avec la patrouille extra 330… Mais également les forces Françaises et les rafales F16, les alphajets de l’école de tours, ou les rafales solo display de Saint-Dizier… L’événement sera impressionnant !  Sans oublier, pour le clou du spectacle, la très prestigieuse patrouille de France !

Il sera également possible d’admirer  des avions de collections datant de la Première et de la Seconde guerre mondiale

L’aviation civile sera de la partie aussi, avec la France, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie.

Lire la suite
  56 lectures
  0 commentaires
56 lectures
0 commentaires

Le festival international de jardins à Amiens

Cet article Le festival international de jardins à Amiens est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Auteur d'origine: Cathy Bourge
  63 lectures
  0 commentaires
63 lectures
0 commentaires

La culture de lin au cœur du département de l’Oise :

Le nombre des agriculteurs qui s’intéressent à la culture de lin necessent de grimper au sein du département de l’Oise, notamment dans les cantonsde Grandvilliers et Formerie.

La hausse d’une telle activité s’inscritdans le cadre du pic de la demande en Chine qui en use pour la fabrication desvêtements. L’attractivité de ce secteur s’explique également par sa rentabilité: un hectare de lin rapporte 3200 euros.

Par ailleurs, la production ausein du département demeure étendue sur une surface de 3000 hectares, dont 2500gérés par la coopérative Linéa 2000. Cette dernière a investi 2 millions d’eurosdans de nouvelles machines et réalisé en 2019 un rendement de 17 000tonnes. Son objectif pour l’année prochaine consiste à atteindre 21 000tonnes.

Rappelons que le lin ne requiertpas une irrigation en eau mais uniquement un peu de produits phytosanitaires.De telles exigences demeurent ainsi compatibles aux enjeux de réchauffementclimatique.

Auteur d'origine: Picardie la Gazette
  53 lectures
  0 commentaires
53 lectures
0 commentaires

Aide à la garde d’enfants : faites votre demande en septembre

Parce qu'elle veut faciliter la vie de ceux qui travaillent et redonner du pouvoir d'achat aux habitants, la Région vous aide financièrement pour la garde de vos enfants de moins de 3 ans. En effet, il n'est pas toujours facile pour des parents de jeunes enfants de concilier vie professionnelle et vie familiale, d'autant plus quand il n’y a qu’un des deux parents. Voilà pourquoi la Région a créé une aide à la garde d'enfants.

20 € pour une famille en couple, 30 € pour une famille monoparentale

 

D'un montant de 20 € par enfant et par mois pour une famille en couple (soit 220 € par an), et de 30 € par enfant et par mois pour une famille monoparentale (soit 330 € par an), l’aide est réservée aux parents d'enfants de moins de trois ans non-scolarisés.

Vos demandes 2019-2020

Attention, il convient de déposer une nouvelle demande chaque année, le renouvellement n'est pas automatique. Une plateforme spécialement dédiée au dépôt de dossiers sera en ligne dès le début du mois de septembre pour les demandes 2019-2020.

Cet article Aide à la garde d’enfants : faites votre demande en septembre est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Auteur d'origine: epapeghin
  50 lectures
  0 commentaires
50 lectures
0 commentaires

Jardins en Scène 2019 : les arts se cultivent au jardin

21 spectacles gratuits dans des cadres naturels d’exception, 79 dates dans des petites communes ou des grandes villes des 5 départements des Hauts-de-France, sur 4 week-ends. La fin de l’été s’annonce douce dans la région. 11 ans déjà que Jardins en Scène ravit des milliers de spectateurs, toutes générations confondues. Avec une recette simple mais efficace : proposer un bouquet de spectacles pluridisciplinaires au cœur d’espaces naturels enchanteurs. Et cette nouvelle édition s’annonce encore plus foisonnante, magique et poétique que les précédentes.

Une édition 2019 qui mise sur l'éclectisme

Tous les arts seront représentés durant cette nouvelle édition : cirque, danse, musique, théâtre, cinéma, déambulations, peinture, sculpture… ici à l'ombre d'arbres centenaires, là au milieu de roses au parfum envoûtant, ou ailleurs, tout près d'une mystérieuse abbaye. Quelques exemples :

Dans les splendides jardins Henri le Sidaner à Gerberoy (60), la pièce de théâtre Le Lavoir, de Dominique Durvin et Hélène Prévost, le samedi 28 septembre ;Le Freak Show, de la Compagnie Cirq’O Vent, qui mêlera musique et cirque dans le jardin de la Minoterie, à Guînes (62) le dimanche 22 septembre ;La pièce de théâtre Dans les bois de la Compagnie Théâtre des Turbulences, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre, notamment à l’Ile aux Fagots à Amiens (80) et dans le jardin de La Roseraie à Sains-en-Amiénois (80) ;Le spectacle Art & Smile, qui donnera le sourire aux spectateurs avec ses déambulations d’échassiers sur le site de l’Abbaye de Vauclair, le dimanche 22 septembre, à Bouconville-Vauclair (02) ;Le Nefertiti Quartet qui fera swinguer le public avec son jazz populaire, dans un verger situé au cœur du Parc naturel régional de l’Avesnois (59), le samedi 21 septembre.

Dans le souci de faire participer pleinement les spectateurs, dès leur plus jeune âge, des ateliers seront également  programmés : devenez à votre tour artiste en créant des fleurs de verre, en peignant des aquarelles, entre autres, au Jardin des Arts de Ruisseauville (62), ou encore en fabriquant votre propre instrument de musique à partir de morceaux de bois et de boîtes de conserve lors d’un atelier "Lutherie sauvage". Rendez-vous au Jardin de Chlorophylle à Roubaix (59).

Consulter la carte des spectacles

Carte optimisée sous Firefox et Chrome

Lire la suite
  36 lectures
  0 commentaires
36 lectures
0 commentaires

A Amiens, les travaux autour du trou dans le centre-ville au point mort

Un ingénieur a pu aller inspecter la cavité qui s'est formée il y a dix jours place Léon Debouverie à Amiens. Un escalier de l'époque médiéval a été découvert. Le chantier est suspendu jusqu'à lundi.

  54 lectures
  0 commentaires
54 lectures
0 commentaires

Noyon : la fête foraine au rendez-vous cette année

Cette année, la fête foraine sera organisée du samedi 7 au dimanche 15septembre au Noyon Cours Druon.

En effet, la fête traditionnellepermettra aux petits comme aux grands de découvrir l’ensemble des nouveautés enmatière de manèges.

Les neuf jours seront également l’occasionde savourer les inévitables pommes d’amour et divers croustillons.

En plus de l’inauguration qui estprévue pour le samedi 7 septembre à 15h30, un feu d’artifice est programmé pourle samedi 14 septembre à 23 au rond-point de l’Europe.

L’objectif consiste à créer unévénement permettant aux noyonnais de se distraire tout en faisant de cerendez-vous un moment convivial et familial.

Auteur d'origine: Picardie la Gazette
  49 lectures
  0 commentaires
49 lectures
0 commentaires

Gagnez deux invitations pour la Foire aux fromages de La Capelle !

Les informations recueillies via ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la Région Hauts-de-France afin de pouvoir organiser le tirage au sort et prévenir les vainqueurs. Elles seront conservées pour une durée de 3 mois à compter de notre dernier échange. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de vos données ou de limitation du traitement que vous pouvez exercer auprès du Délégué à la protection des données de la Région des Hauts-de-France. Si après l’avoir contacté, vous estimez que vos droits Informatique & Libertés ne sont pas respectés ou que le traitement n’est pas conforme aux règles de protection des données, vous pouvez adresser une réclamation auprès de la CNIL.

Cet article Gagnez deux invitations pour la Foire aux fromages de La Capelle ! est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Auteur d'origine: Louis des Hauts-de-France
  50 lectures
  0 commentaires
50 lectures
0 commentaires